© 2013-2014 blois.me
Atelier de fabriation de l'usine Poulain [bâtiment dégradé suscitant une inquiétude particulière]

Ce bâtiment est un des deux anciens ateliers de fabrication réalisés en 1864 et en 1867, qui encadrent le château d'Auguste Poulain (château de la Villette). L'ensemble, ainsi que l'atelier construit en 1919-1920 ont été inscrits en 1997, alors qu'ils étaient menacés de destruction.

Sa façade en brique et en tuffeau, comme le reste des bâtiments, est typique de l'architecture industrielle du 19eme siècle.

Ce bâtiment, qui est situé à gauche du château et qui appartient à la ville, est non utilisé et se dégrade de plus en plus...


En 1919 et 1920 les bâtiments sont reconstruits. à l'extérieur, façade classique pour un bat industriel : en brique, appalt de ciment. A l'int novateur : utilisation de colonnes en béton à évasement > véritable innovation en France


ère usine. Il rappatrie peu à peu la production étalée sur 3 sites (son atelier, l'usine du Sanitas) ici, en s'agrandissant. C'est une usine qui est à la campagne : il l'appellera l'usine de la Vilette. En 1864, celle-ci est terminée ; l'entreprise compte alors 28 ouvriers. La nouvelle manufacture prospère vite : en 1865, il aquiert 3500m², en 1867, 1520m². En 1871, il fait débuter la construction de son château, qu'il veut au coeur de l'usine, à la manière d'un château et de ses communs. Les plans sont réalisés par l'architecte Edmond-Gustave Poupard (1826-1890). L'avant n'est pas ostentatoire, car il ne faut pas créer de l'envie vis à vis des ouvrier. L'arrière côté Loire est plus imposant et se remarque de la Loire. Il s'y installe l'année suivante. 
En 1879, il aquiert 3470m² de terrains situés en face de l'usine, de l'autre côté de la rue des Lices. Il y contruit un bâtiment de 40m de long : c'est usine de Beauséjour. Une grande partie de la rue des lices est alors englobée dans l'usine. Celle-ci est donc fermée par une grille. Auguste épuisé se retire et laisse son fils aux commandes en 1880. En 1884, celui-ci acquiert une usine situé à côté, à l'Ouest de l'usine: l'usine Samain.
...
...